Professionnels

cliniquesolutionsante-soins-chiropratiques-professionnelsÊtes-vous las d’écouter les doléances de vos collègues de travail qui se plaignent d’être malades et fatigués? Si oui, devenez « l’ange du bureau », faites découvrir la chiropratique à vos collègues de travail et voyez la transformation. Au lieu d’entendre de subir leurs jérémiades près du distributeur d’eau, vous entendrez, « Je vais t’aider dans ce projet, je suis prêt pour de nouveaux défis. Merci de m’avoir fait connaître la chiropratique, elle a fait une énorme différence dans ma vie ! »

Éprouvez-vous vous-même des douleurs à la nuque, des maux de dos, des migraines ou des maux de têtes ? En plus des ajustements chiropratiques, votre chiropraticien peut vous suggérer des modifications ergonomiques de votre poste de travail, des exercices précis, des changements d’ordre alimentaire ou des techniques de réduction du stress, toutes ces recommandations sont émises dans le but de prévenir d’éventuelles subluxations vertébrales.

 


    Quel est le lien entre l’anxiété et la santé vertébrale ? Le docteur Paquet sait très bien que le corps et l’esprit sont reliés. Lorsque l’esprit est envahi par le stress émotionnel ou psychologique, le corps en souffre. Plusieurs études scientifiques ont établi la relation entre l’anxiété et la douleur au dos. Selon les recherches, des niveaux élevés de stress émotionnel déclenchent non seulement le mal de dos, mais peuvent aussi prolonger l’inconfort des blessures traumatiques. Le stress peut transformer une blessure aiguë en une condition à long terme. Par exemple, une étude australienne a conclu que « les facteurs psychologiques sont prépondérants dans la présentation de douleurs lombaires chroniques chez les adultes et le désordre n’est pas originairement un désordre musculosquelettique» (Aust N Z Surg, 1996;66:294.).

    Des niveaux élevés d’anxiété et de stress nuisent à votre santé émotionnelle et physique, particulièrement si vous souffrez de conditions chroniques telles que le diabète ou l’hypertension. C’est pourquoi il est très important d’arrêter la tension dès le début. Comment? En prenant rendez-vous dès aujourd’hui pour une vérification et en gardant le contrôle de votre santé par la chiropratique.

    Pour prévenir l’anxiété et d’éventuelles subluxations vertébrales, le docteur Paquet recommande des techniques de réduction du stress éprouvées, sans médicaments telles que la chiropratique, la relaxation, la méditation, l’exercice ou les suppléments calmants. Le stress épuise plusieurs nutriments essentiels du corps, particulièrement les vitamines du complexe B. Une multivitamine quotidienne riche en complexe B peut aider les personnes prédisposées à l’anxiété de façon significative. Outre les vitamines, plusieurs plantes médicinales aident à calmer l’anxiété. Par exemple, la camomille, le houblon, la fleur de la passion et la valériane sont toutes des plantes médicinales dont les propriétés peuvent aider à diminuer le stress (Better Nutrition, 1998;60:18).

    Vous ou quelqu’un que vous aimez souffre de dépression? Si oui, vous n’êtes pas seul. Une personne sur six sera en proie a une dépression à un moment de sa vie. Cinq pour cent de la population souffre de cette maladie. De nombreuses personnalités connues ont lutté contre la dépression dont le président américain Abraham Lincoln, l’homme d’État Winston Churchill, les peintres Georgia O’Keefe et Vincent van Gogh, les écrivains Mark Twain, Virgina Woolf et Ernest Hemingway.

    L’exercice aide à combattre la dépression en agissant sur les causes chimiques de la maladie. Les personnes dépressives présentent un déséquilibre de plusieurs substances chimiques du cerveau incluant les neurotransmetteurs tels que la sérotonine, la dopamine et la norépinéphrine (ou noradrénaline). Les personnes dépressives peuvent aussi avoir des niveaux sanguins anormalement élevés d’une hormone appelée cortisol.

    Si vous souffrez de dépression légère ou modérée, l’exercice, conjointement avec des consultations psychologiques, peut contribuer votre guérison.

    Une nouvelle recherche suggère non seulement que l’exercice est aussi efficace que les médicaments pour mettre fin à la dépression, mais que la médication combinée à l’exercice est moins efficace que l’exercice seul. L’étude a recruté environ 150 adultes plus âgés souffrant de dépression. Les sujets ont été divisés en trois groupes selon le traitement: antidépresseur (Zoloft), exercice, et médication plus exercice.

    Votre chiropraticien peut vous aider à demeurer en bonne forme physique afin de prévenir ou soulager la dépression et d’autres problèmes de santé. Si vous êtes prêt à prendre votre santé en mains en vous engageant dans un programme de bien-être global, prenez rendez-vous dès aujourd’hui pour une évaluation chiropratique.

    Rien ne nuit autant à la productivité que des pieds douloureux. Si votre travail vous oblige à passer de longues périodes debout, discutez avec votre chiropraticien des façons de prévenir les douleurs aux pieds. Un déséquilibre postural ou une mauvaise répartition du poids causé par un désalignement du bassin pourraient en être la cause.

    Si vous effectuez du travail à l’ordinateur ou un travail de bureau, assurez-vous que votre espace de travail est ergonomique. Le docteur Paquet peut vous faire des recommandations pour améliorer votre environnement de travail. Par exemple, si vous transportez un sac, privilégiez un modèle « pochette » – les sacs à bandoulière peuvent causer de graves dommages à l’alignement de votre colonne vertébrale. Si vous transportez plus que le sac ne peut contenir (un livre, un lunch, une paire de souliers, une trousse de toilette, etc.), optez pour un sac à dos, ou si vous devez absolument porter un sac à bandoulière, prenez soin d’alterner l’épaule sur laquelle vous le portez. 

    Pourquoi la chiropratique est-elle une option si efficace contre les maux de tête? Parce que le docteur Paquet traite la douleur à la source plutôt que de camoufler les symptômes par des médicaments qui peuvent causer des effets secondaires dangereux.

    Selon le docteur Paquet la cause de la douleur des gens aux prises avec des maux de tête ne vient pas de leur tête, mais bien de leur cou. Des études scientifiques indiquent qu’une condition courante de la colonne vertébrale appelée subluxation représente, chez plusieurs patients la cause cachée de la douleur. La bonne nouvelle est que les soins chiropratiques corrigent de façon efficace et sûre ce problème de même que la douleur qui y est associée.

    Les études démontrent que les subluxations vertébrales modifient la fonction des muscles qui en retour déclenchent la tension musculaire et la douleur. Puisque les muscles et les tendons lientles vertèbres du cou à la tête, il est facile de comprendre comment une vertèbre désalignée dans le cou ou dans la partie supérieure du dos déclencher une réaction en chaîne qui perturbe l’intégrité musculaire de la tête, engendrant ainsi de la douleur. Ce lien entre la colonne vertébrale et les muscles du dos, de la tête et du cou explique pourquoi les maux de tête sont souvent accompagnés de douleurs musculaires au cou et à la partie supérieure du dos.

    Le stress exacerbe plusieurs types de céphalées, notamment le mal de tête causé par la fatigue musculaire, la céphalée de tension et la migraine. Les chercheurs donnent raison aux personnes qui affirment que la douleur les empêche de réfléchir. Une nouvelle étude réalisée auprès de 80 sujets, a révélé qu’en effet le mal de tête nuit à la mémoire et aux fonctions cognitive.

    Les soins chiropratiques éliminent la cause de la douleur à la tête en corrigeant les subluxations vertébrales. Pour ce faire, les chiropraticiens appliquent une pression légère sur la colonne vertébrale appelée ajustement chiropratique. Ces manœuvres rétablissent efficacement le mouvement et l’alignement des vertèbres dysfonctionnelles.

    Dans le cadre d’une autre étude, 21 patients souffrant de tension artérielle élevée ont été divisés en trois groupes. Un groupe a reçu des soins chiropratiques, l’autre groupe a reçu des traitements placebos et le troisième n’a reçu aucun traitement. À la suite d’ajustements, la tension artérielle a diminuée chez les sujets du groupe ayant reçu des soins chiropratiques, alors qu’aucun changement n’a été remarqué dans les deux autres groupes témoins. (Journal of Manipulative & Physiological Therapeutics 1997; 11:484-488). La chiropratique n’est pas une solution de rechange à la médecine ni à aucun médicament. Cette étude vise simplement à comprendre comment le traitement chiropratique peut apaiser les tensions du corps et aider celui-ci à mieux se régulariser.

    Du mal de tête à l’insomnie, on n’en finit plus de recenser les malaises causés par le stress qui nuisent à notre productivité, même des pieds douloureux compromettent notre efficacité. La bonne nouvelle? Vous pouvez y faire quelque chose! Le docteur Paquet aide ses patients à découvrir les moyens de déjouer les obstacles à la productivité. Il s’agit parfois simplement d’entreprendre un programme d’exercices ou de procéder à certains étirements pour améliorer la situation.

    Lorsque le corps subit un stress, ce sont le cou et le dos qui écopent le plus. L’intensité de la douleur peut varier de faible à lancinante. La chiropratique permet d’atténuer l’action du stress sur la colonne vertébrale et de rétablir une santé optimale.

    Le stress demeure un facteur contributif dans 60 % à 80 % de toutes les blessures professionnelles, d’après le American Institute of Stress de New York.

    Des examens chiropratiques préventifs vous enseigneront comment gérer le stress et garder votre colonne vertébrale dans un état optimal afin d’atténuer ses effets indésirables sur votre organisme. N’attendez pas que des maladies causées par le stress sabotent vos objectifs vie et de de carrière, prenez rendez-vous dès aujourd’hui !

    Dans une étude récente menée auprès de 91 sujets, la chiropratique a été comparée avec la pharmacothérapie et le port de poignets de soutien pendant la nuit. L’intervention chiropratique consistait à manipuler les tissus souples et les articulations osseuses des extrémités des membres supérieurs et de la colonne vertébrale : à raison de trois scéances par semaine pendant deux semaines, de deux séances par semaine pendant trois semaines et une séance par semaine pendant quatre semaines. Les résultats étaient essentiellement les mêmes : « Amélioration sensible à l’égard du fonctionnement et du confort perçu, de la conduction nerveuse et de la sensibilité des doigts.»  La chiropratique par contre n’entraîne aucun effet secondaire semblables à ceux associés aux anti-inflammatoires et aux interventions chirurgicales (J Manipulative Physicol. Ther. 1998; 21 : 317-326).