La posture avancée de la tête

La posture avancée de la tête

« Le médecin du futur ne donnera pas de médicaments ;
il formera ses patients à prendre soin de leur corps, à la nutrition
et aux causes et à la prévention des maladies ». – Thomas A. Edison, inventeur

nbbtjgxhtwm-clem-onojeghuo

Crédit photo : Clem Onojeghuo

Par le passé, être en santé signifiait essentiellement ne pas ressentir de douleurs ou de symptômes apparents. Pour régler les inconforts, il était d’usage de se tourner vers une pilule ou un médicament qui soulageait les symptômes tels que la douleur. Heureusement, les mentalités changent tranquillement, mais sûrement. La population est de plus en plus consciente de l’importance d’adopter un mode de vie sain qui comprend une alimentation équilibrée et de l’activité physique régulière. Il ne fait plus aucun doute que chaque partie du corps a un impact sur le reste du corps. C’est dans cette optique que les chercheurs du monde entier s’intéressent sérieusement aux problèmes de postures et à leurs conséquences. Les docteurs en chiropratiques sont justement formés pour détecter et traiter les problèmes neuro-muscolosquelletiques dont font partie les désalignements de la colonne vertébrale aussi connue sous le nom de subluxations vertébrales.

Qu’est-ce que c’est ?

Une posture avancée de la tête est, comme son nom l’indique, une condition physique caractérisée par une position de la tête vers l’avant. Il s’agit d’une perte de la posture dite normale ou dans les limites de la normale de l’alignement de la tête qu’il est possible de mesurer avec des radiographies. C’est le cas notamment des personnes aux prises avec une courbe cervicale inversée.

PB2SA3
Photo 1 : Patient avec une courbe presque normale soit 29o. La normale est de 30o.
Photo 2 : Patient avec une courbe inversée.

Pourquoi est-ce problématique ?

Bien qu’une posture avancée de la tête ne soit pas toujours accompagnée de malaises physiques, il faut savoir qu’une posture de la tête avancée est un problème sérieux. La courbe des vertèbres est si importante que les neurochirurgiens la surnomment « l’arc de la vie ». En fait, les os du cou protègent les nerfs rachidiens qui font le pont entre le cerveau et tous les organes du corps. Il est d’ailleurs prouvé que la perte de l’alignement de la tête peut « provoquer des changements fonctionnels et des taux accrus de dégénérescence de la colonne vertébrale au fil du temps ».[1] Le docteur Christ Centeno, médecin, note que « Chez les patients avec perte de la courbe normale du cou, le diamètre de l’artère était petit avec moins et ralentit le flux sanguin à travers le vaisseau. Étant donné que c’est l’une des principales sources de flux sanguin vers le cerveau, cela pourrait être un énorme problème futur pour les adolescents qui ont été collés à leur téléphone depuis l’enfance! » [2] En d’autres mots, la pronation de la tête n’est pas seulement une question esthétique qui vous fait paraître plus vieux que vous ne l’êtes en réalité.

Concrètement, une posture avancée de la tête provoque une pression accrue sur le cou, les épaules et le dos. Il faut savoir que  « [p]our chaque 1 pouce / 2,5 cm où votre tête est avancée, son poids apparent ou la force résultante augmente de 10 lbs / 4,5 kg sur votre colonne vertébrale. »[3]  Par ailleurs,  Rene Cailliet, directeur de la médecine physique et de la réadaptation de l’Université de Californie, affirme que la posture avancée de la tête et le désalignement de la colonne qu’elle provoque peuvent « ajouter jusqu’à trente livres de levier anormal » et peuvent « entraîner la perte de 30 % de la capacité pulmonaire vitale ».[4] À long terme, une posture avancée de la tête peut causer des lésions sur les tissus mous. À cela s’ajoute les risques de ressentir de la douleur au cou, aux épaules et au dos, des maux de tête, un désordre temporo-mandibulaire, une compression des disques, des engourdissements des membres supérieurs, de problèmes respiratoires, de l’arthrite prématurée, de la fatigue, de la dépression, de la fibromyalgie et même des problèmes comportementaux chez les enfants.

nkgcznrw6bs-elena-saharova
Crédit photo : Elena Saharova

Quelles en sont les causes ? En prime, quelques pistes de solutions.

De manière générale, il faut savoir que la posture avancée de la tête est causée par l’adoption de mauvaise posture de manières prolongées ou répétées. Il s’agit souvent d’activités banales et quotidiennes telles que l’utilisation d’un téléphone cellulaire, travailler à l’ordinateur, jouer à des jeux vidéos ou regarder la télévision.

À la lecture du commentaire de Dr Centeno, vous savez déjà que l’utilisation prolongée du téléphone cellulaire est une cause possible de la posture avancée de la tête. En réalité, ce n’est pas vraiment l’utilisation du cellulaire qui est problématique, mais plutôt la mauvaise posture adoptée. Ce phénomène est si répandu qu’il porte spécifiquement le nom de « text-neck syndrome ». Il n’y a qu’à regarder autour de soi dans une salle d’attente ou dans les transports en commun pour constater que plusieurs ont la tête penchée vers l’avant sur leur écran. C’est justement cette posture qui est problématique. Pour éviter de développer une posture avancée de la tête en utilisant votre téléphone, nous vous invitons à découvrir notre article 11 astuces pour utiliser votre cellulaire sans engendrer un text-neck syndrome.

Toujours du côté de la technologie, il faut rester vigilant sur sa posture devant l’écran que ce soit de regarder la télévision, de travailler à l’ordinateur ou de jouer à des jeux vidéo. En fait, il est important de se tenir droit, de ne pas croiser les jambes, de regarder en avant et de faire attention à la position de ses épaules. Lisez notre article Les postures assises – au travail, en voiture et devant la télévision, etc. pour plus de détails sur les bonnes postures à adopter.

Une mauvaise posture de sommeil, notamment s’endormir sur l’accoudoir du canapé, ou encore le manque de support au niveau de l’oreiller ou du matelas peuvent également affecter la courbe cervicale. Certains indices comme ressentir des courbatures au réveil ou avoir des tensions dans le cou peuvent vous mettre la puce à l’oreille. Nous vous recommandons notre article Le sommeil dans tous ses états ! pour en savoir plus sur le sujet.

Une situation plus fréquente chez les étudiants qui est susceptible de causer une posture avancée de la tête est de porter un sac à dos qui est mal ajusté. Lorsque le sac est trop grand, trop lourd ou mal positionné, il est courant d’avancer la tête inconsciemment pour retrouver un certain équilibre. Ce faisant, la courbe et l’alignement naturel de la tête sont compromis. Pour aider votre enfant à choisir le sac à dos approprié, nous vous suggérons de lire l’un des trois courts articles suivants soient Les postures debout – sac à dos, sac à main, chaussures, etc., la Rentrée scolaire et L’importance d’un sac bien ajusté.

Sans entrer dans les détails, certaines habitudes néfastes sont enclines à causer une posture avancée de la tête. Il s’agit des petits gestes au quotidien qui nous amènent à adopter une posture où la colonne n’est pas droite. En voici quelques exemples : porter son portefeuille dans la poche arrière de son pantalon, tenir son sac à main sur la même épaule, porter ses sacs d’épicerie d’une seule main ou tenir un enfant dans ses bras, racler ou pelleter de façon statique ou encore tenir le combiné du téléphone entre son épaule et son oreille. Dans tous les cas, être attentif à sa posture dans les différentes activités du quotidien et adopter de meilleures habitudes de vie pèsent énormément dans la balance. Pour mettre les chances de votre côté, vous pouvez également prendre des pauses pour varier les muscles sollicités et bougez davantage au quotidien en faisant de petits gestes tels que descendre un arrêt plus tôt du transport en commun ou utiliser les marches plutôt que l’ascenseur. Il peut être intéressant de faire des étirements au niveau du cou ou des épaules notamment les exercices proposés dans l’article 11 astuces pour utiliser votre cellulaire sans engendrer un text-neck syndrome. Vous pouvez également vous coucher à plat ventre sur le sol avec le front posé sur une petite serviette roulée. Il faut ensuite relever légèrement la tête au-dessus de la serviette en maintenant quelques secondes et ramener votre front sur la serviette.

Comme c’est souvent le cas en matière de santé, la clé pour demeurer en santé passe essentiellement par la prévention. Avant toute chose, il serait sage de prendre le temps de faire une évaluation de votre situation musculo-squelettique pour obtenir l’heure juste sur votre condition physique puisque « [d]ans la plupart des cas, la dysfonction ou la dysharmonie des systèmes corporels commencent bien avant que les symptômes ne commencent à se former. »[5]  Il faut garder à l’esprit qu’une posture avancée de la tête entraîne souvent une maladie dégénérative du disque et des articulations qui peut être irréversible. Un docteur en chiropratique est la personne tout indiquée pour reconnaître et rétablir les désalignements de la colonne vertébrale et non seulement ceux dus à une posture avancée de la tête. Son travail l’amène à travailler les articulations de manière spécifique afin de restaurer la proprioception et leur mouvement normal. Il pourra également, en plus des ajustements chiropratiques, vous proposer des traitements de tractions et des exercices de réadaptation.

Prenez votre santé en main en prenant rendez-vous pour une évaluation complète de votre colonne vertébrale.

Chiropratiquement vôtre,

Dr Pascal Paquet, chiropraticien, D.C.
Clinique Solution Santé Chiropratique

1100, boul. Crémazie Est, bureau 100
Montréal (Québec)  H2P 2X2
Tél. : 514 723-2424

Sources :

* Kapandji, Physiology of Joints, Vol 3 (Dossier Patient Promo-Chiro)

* Transforming Adjustments. 2017. What Is Forward Head Posture And The Benefits Of Correcting Forward Head Posture publié en ligne le 7 janvier 2017 au http://www.transformingadjustments.com/blog/correct-forward-head-posture-chiropractic


[3] Kapandji, Physiology of Joints, Vol 3 (Dossier Patient Promo-Chiro)

[4] Transforming Adjustments. 2017. What Is Forward Head Posture And The Benefits Of Correcting Forward Head Posture publié en ligne le 7 janvier 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *