Les non-résolutions du Nouvel An

Les non-résolutions du Nouvel An

Le temps des fêtes comporte son lot de traditions qui varient plus ou moins d’une famille à l’autre. Si certaines de ses traditions sont d’une constance réconfortante, d’autres évoluent doucement pour faire place à la nouveauté. Un grand classique est de prendre une résolution en vue de la nouvelle année qui s’amorce. Au début de la dernière année, nous vous proposions quelques astuces pour transformer certaines résolutions populaires en réalité à travers notre article Les résolutions qui tiennent la route. Depuis quelques années, la tendance est à la non-résolution du Nouvel An.

Qu’est-ce que la non-résolution du Nouvel An ?

Bien qu’à contre-courant de la tradition de se fixer une résolution, la non-résolution ne consiste pas à rejeter en bloc toute forme d’objectifs. Selon cette tendance, les résolutions cherchent à changer un comportement alors que les non-résolutions cherchent à renforcer une bonne habitude. Dans les faits, les adeptes de non-résolutions veulent adopter plus souvent les habitudes  « qui ont un effet positif sur [leur] santé et [leur] mieux-être. »[i] L’idée est de multiplier les petits gestes quotidiens qui sont favorables à un mode de vie sain.

Quelques exemples de non-résolutions

Concrètement, il existe mille et une non-résolutions. En voici quelques-unes.

  • Dire « non » plus souvent
  • Continuer d’apporter son lunch au bureau
  • Maintenir sa sortie hebdomadaire entre amis
  • Poursuivre son abonnement au gym
  • Apporter sa bouteille d’eau le plus souvent possible

Pourquoi adhérer à que la non-résolution ?

De prime abord, la ligne est mince entre prendre une résolution et opter pour une non-résolution puisque les deux impliquent tout de même de prendre des mesures pour devenir une meilleure version de soi-même. De manière générale, les gens qui préfèrent la non-résolution le font pour échapper à la pression d’atteindre un objectif précis ou de vivre avec les conséquences d’un éventuel échec lorsqu’ils ne parviennent pas à atteindre cet objectif[ii]. En ce sens,  la non-résolution permet de préserver sa confiance et son estime de soi, à mieux gérer son stress et à limiter les déceptions. Cette approche sera plaire aux personnes qui cherchent une alternative plus souple aux résolutions ainsi que celles avec un tempérament anxieux ou qui sont très exigeantes envers eux-mêmes.

Pourquoi continuer à prendre des résolutions ?

Malgré tout ce qui a été dit jusqu’à présent, le fait se choisir une résolution en début d’année demeure une tradition  qui n’est pas vide de sens. Selon votre tempérament personnel, les bénéfices de réaliser en partie ou en totalité ses objectifs annuels peuvent surpasser les inconvénients inhérents à leur non-atteinte. En plus de se donner un objectif pour l’année, les résolutions incitent à se responsabiliser sur ce qui arrive dans la vie, à mobiliser ses efforts, à donner un sens à ses actions, à se motiver, à se donner les moyens d’atteindre ses rêves, à  suivre ses progrès, à se dépasser, à sortir de sa zone de confort et à se découvrir. Les partisans des résolutions du 1er janvier croient que des objectifs clairs entraînent des résultats plus rapides.

Mot de la fin

L’adoption ou non de résolutions du Nouvel An est un choix bien personnel. L’important est d’être en accord avec vos principes et vos valeurs personnelles. Choisissez ce qui vous rend heureux ou ce qui vous fait vibrer. Si votre appât du gain ne craint pas d’ébranler votre estime et votre confiance personnelles, n’hésitez pas à poursuivre la tradition des résolutions du Nouvel An. Par contre, si vous voulez contrer les inconvénients légitimes au choix de prendre des résolutions tout en prenant la route vers une vie saine, il peut être intéressant d’opter pour la tendance de la non-résolution. Et si rien de tout cela ne vous parle, oubliez les résolutions et continuez votre chemin. Quoique vous ayez choisi, nous vous souhaitons une année sous le signe de la santé et de la vitalité.

 

Chiropratiquement vôtre, 

Dr Pascal Paquet, chiropraticien, D.C.
Clinique Solution Santé Chiropratique

1100, boul. Crémazie Est, bureau 100
Montréal (Québec)  H2P 2X2
Tél. : 514 723-2424

Source

ASSOCIATION CHIROPRATIQUE CANADIENNE (CCA). 2015. Bienvenue en 2015 !, publié en ligne le 31 décembre 2014 au https://www.chiropractic.ca/fr/blogue/bienvenue-en-2015/

Références

[i] ASSOCIATION CHIROPRATIQUE CANADIENNE (CCA). 2015. Bienvenue en 2015 !, publié en ligne le 31 décembre 2014 au https://www.chiropractic.ca/fr/blogue/bienvenue-en-2015/

[ii] ASSOCIATION CHIROPRATIQUE CANADIENNE (CCA). 2015. Bienvenue en 2015 !, publié en ligne le 31 décembre 2014 au https://www.chiropractic.ca/fr/blogue/bienvenue-en-2015/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *