Les postures debout – sac à dos, sac à main, chaussures, etc.

Les postures debout – sac à dos, sac à main, chaussures, etc.

1) Posture de travail debout

Si vous travaillez debout et de manière relativement immobile, il est important d’adapter le poste de travail afin qu’il soit le plus ergonomique possible. Faites ainsi attention à garder votre tête et votre dos bien droit. Pour ce faire, il peut être nécessaire de faire l’acquisition d’un repose-pied ou une tablette et ainsi reposer le dos. Si vous travaillez avec un écran, ce dernier devrait se situer à hauteur des yeux. Au besoin, placez-le sur un support à écran dont la hauteur est ajustable.

 posture debout2posture debout1posture debout 3

s

2) Sac à dos

Lorsque votre enfant porte son sac à dos sur l’épaule au lieu d’utiliser les deux sangles, il met son corps dans des positions non naturelles qui peuvent conduire à des problèmes. S’il porte son sac à dos sur une seule épaule, il essaiera naturellement, qu’il en soit conscient ou non, de compenser avec l’autre épaule. Cela provoque un positionnement qui tord la colonne vertébrale. Faire cela chaque jour entraînera un déplacement de la colonne vertébrale, ce qui peut conduire à des problèmes de santé.

Le même concept s’applique à un sac à dos qui est trop lourd. Même si le sac utilisé avec les deux épaules, lorsqu’il est trop lourd, il pousse l’enfant à se tenir dans une position qui n’est pas adéquate. Le poids du sac à dos tire l’enfant de sorte que ce dernier se penche en avant pour compenser, provoquant une compression non naturelle, voire une contorsion, de la colonne vertébrale.  Éviter de choisir un sac à dos de type militaire qui dépasse de la tête.

Si vous désirez obtenir plus de détails afin de choisir un sac à dos adéquat pour votre enfant ou pour vous même, nous vous suggérons de jeter un œil sur le Courrier Santé du mois d’août 2014 ayant pour titre « Rentrée scolaire : un sac à dos bien ajusté » ainsi que notre article blogue du mois de février 2015 intitulé « L’importance d’un sac bien ajusté ».

sac à dos 3 sac à dos1 sac à dos2sac à dos 3sac à dos 3

3) Sac en tout genre : sac à main, sac d’entraînement, sac à provisions, boite à lunch, etc.

Sous le même principe que le sac à dos, les sacs que vous utilisez au quotidien peuvent nuire à la santé de votre colonne vertébrale. Si vous transportez un sac, choisissez un modèle « pochette ». Les sacs à bandoulière peuvent endommager gravement l’alignement de votre colonne vertébrale. Si vous transportez plus que le sac ne peut contenir (un livre, un lunch, une paire de souliers, un évier…), optez pour un sac à dos, ou si vous devez absolument prendre un sac à bandoulière, prenez soin d’alterner l’épaule sur laquelle vous le portez. Autant que possible, répartissez équitablement le poids transporté de chaque côté de votre corps.

sacs1sacs2

4) Chaussures : plates, minces avec orteils séparés, à talon haut

Par souci de coquetteries ou pour suivre les tendances vestimentaires, certaines personnes privilégient l’esthétisme au confort de leurs pieds. Avant d’arrêter votre choix, assurez que vos orteils ne sont pas comprimés dans la chaussure. En fait, ils doivent être en mesure de bouger à l’intérieur sans toucher au bout de la chaussure. Privilégiez également un modèle qui soutient la cheville sans toutefois créer de pression inutile. Pour éviter de fatiguer vos pieds, choisissez une semelle qui soutient l’arche naturelle du pied et qui possède une doublure douce et confortable. Le manque de support au niveau de l’arche et du talon fait en sorte que  les sandales de plage sont rarement un choix judicieux. À l’inverse, les souliers à talons hauts extrêmes mettent de la pression sur l’avant du pied et peuvent occasionner divers problèmes de santé au niveau des hanches, des genoux ou du tendon d’Achilles par exemple. Idéalement, limitez la hauteur de votre talon à 2 cm ou 1 pouce afin de préserver la santé de votre colonne vertébrale et miser d’avantages sur les talons carrés ou à semelle compensée.

Si vous êtes à l’aise avec la langue de Shakespeare, nous vous suggérons quatre articles illustrés intéressants sur le sujet :

soulier talon

Nous profitons de l’occasion pour faire un petit retour sur le Courrier Santé du mois de juin 2013 et plus particulièrement sur la section qui avait pour titre « Prudence avec les nouveaux souliers minces avec orteils séparés » puisqu’il est toujours d’actualité :

« Un bon nombre de patients me questionnaient concernant les nouveaux souliers minces avec orteils séparés qui sont conçus pour avoir le sentiment de courir pieds nus. Malgré la popularité grandissante de ces chaussures, je suis convaincu que l’absence de talon pour absorber le choc subi lors d’une activité tel que la course n’est pas du tout appropriée et risque d’engendrer des maux de dos. Je vous recommande plutôt d’opter pour un soulier de course avec une semelle épaisse qui soutient davantage votre cheville et la pression exercer sur le talon. Ce type de chaussures est bon à adapter pour toutes les activités légères où vous auriez l’habitude de vous promener pieds nus. Pour vous encourager dans la prise de bonne résolution estivale, j’offre pour le mois de juin une numérisation des pieds à mes frais à fin d’analyser votre posture. N’hésitez pas à en faire la demande lors de la prise de votre prochain rendez-vous. »

soulier orteils

Dr Pascal Paquet, chiropraticien, D.C.
Clinique Solution Santé Chiropratique Inc.
1100 Boulevard Crémazie Est, bureau 100

Montréal (Québec) H2P 2X2
Téléphone : (514) 723-2424
Télécopieur : (514) 723-0364
www.cliniquesolutionsante.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *